Perte de 25 % du prix de vente en auto-entreprise ?
Bonjour, auto-entrepreneur depuis le 30/11 et un peu perdu avec la compta, je sais que je dois déclarer le prix de l'article vendu + le prix des frais de port (ce qui n'est pas juste puisque je ne les touche pas et les utilise pour payer les envois !) mais alors comment gérer ma compta et connaitre mon bénéfice sur cette vente ? Je retire 25 % ? (frais, commissions, impots...) merci pour votre aide !
Auteur : Anonyme
Lectures : 775
Création : 2013-12-03
Thomas a dit ...
Bonjour,

Résultat = CA-Charges
Résultat = CA-(prélèvements obligatoires + charges fixes -electricité, location bureau ...- ...)

Le voila ton bénéfice ;)
2013-12-04
Anonyme a dit ...
Bonjour,

Les frais de port ne sont pas à déclarer sur le CA à condition qu'ils représentent la somme exacte de ce que le client a payé.

Exemple :

Le client paie 6.10 € de frais de port et la poste facture 6.10 € pour l'envoi, dans ce cas, les 6.10 € ne sont pas à déclarer

Le client paie 6.00 € de frais de port et la poste facture 6.10 € pour l'envoi, dans ce cas, les frais de port sont à déclarer sur le CA
2013-12-04
Anonyme a dit ...
Anonyme ,

d'où tenez vous ces infos?
cela m'interesse, même si l'exemple n'est pas très logique.

merci.
2013-12-04
Anonyme a dit ...
bonjour voici un texte qui vous explique la loi sur le débours

http://www.evoportail.fr/actualites/2013/08/08/auto-entreprise-les-debours-deduire-ses-achats/

bonne journee
2013-12-04
Anonyme a dit ...
Non, en auto-entreprise, il est bien clairement expliqué que le chiffre d'affaire à déclarer est le total de la facture payé par le client, aucune déduction faites !

cf notice du site "l'auto-entrepreneur" :
" Tout ce qui est facturé à un client et donc encaissé est considéré comme chiffre d'affaires. Vous devez payer des cotisations sociales et de l'impôt sur le revenu sur ces montants."

Quant à tes bénéfices, tu dois tenir un livre des recettes et un livres des dépenses, tu fait recettes moins dépenses et tu as ton bénéfices
2013-12-04
Anonyme a dit ...
Bonjour,

On exclu les fdp s'ils sont le montant réel de l'achat, la blague. Ce qu'il faut pas lire desfois !

Le chiffre d'affaires est l'ensemble des factures et avoirs HT (un AE n'étant pas soumis à TVA, c'est donc TTC) pour un exercice donné (une période). C'est la somme de toutes vos factures et avoirs, vous facturez des fdp, vous les comptez. C'est injuste mais c'est comme ça.

Pour le bénéfice, ça été très bien expliqué par la 1ère réponse.
2013-12-04
gregory a dit ...
Bonjour,

Ce que dit anonyme ci dessus pour les frais de port n'ai pas tout à fait vrai.
Tu as le droit de facturer les frais de port avec une marge et de soustraire les frais de port réel de ton chiffre d'affaires sous réserve qu'il apparaissent en débours pour la valeur réelle sur la facture.
2013-12-04
David a dit ...
Bonjour,

@dernier anonyme :
"un AE n'étant pas soumis à TVA, c'est donc TTC" : nop. Sauf erreur de ma part, l'AE facture en hors taxes vu qu'il n'est pas soumis à la TVA.
Par contre, il paye plein pot la TVA, et ne la récupère pas...

Ce n'est pas un problème quand il vend à un particulier, par contre, quand il vend à un professionnel, il doit bien garder à l'esprit qu'il vend HT. Ca change un peu la donne.
2013-12-04
Sylvianne a dit ...
J'ai trouvé ça sur le débours
http://www.cci.fr/web/auto-entrepreneur/frais-de-debours
2013-12-04
Anonyme a dit ...
Merci Sylvianne !

ça c'est du lourd ! Et d'une source sûre !

Et comment faire pour les années précedentes où on a tout déclaré?
2013-12-04
Anonyme a dit ...
Bonjour Sylvianne,

C'est suite à la lecture de ce formulaire, que je ne déclare plus les frais de port sur mon CA depuis un moment.

Cdt
2013-12-04
gregory a dit ...
Débours question à l’Assemblée Nationale
La question suivante à été posée au ministre de l’Économie à l’Assemblée nationale, la réponse de ce ministère est donc officielle :

Question N° : 93336
de M. Jean-Jacques Gaultier ( Union pour un Mouvement Populaire - Vosges )
Ministère interrogé > Économie, industrie et emploi
Question publiée au JO le : 16/11/2010 page : 12401
Réponse publiée au JO le : 29/03/2011 page : 3122
Texte de la question
M. Jean-Jacques Gaultier appelle l’attention de Mme la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi sur le statut d’auto-entrepreneur et plus particulièrement sur la taxe libératoire dont l’auto-entrepreneur doit s’acquitter. Ainsi, cette taxe s’appliquant à toutes les rentrées d’argent sans distinction de nature ou d’origine, elle englobera donc les remboursements des frais avancés - frais de déplacements, frais hôteliers - dans le cadre de son activité professionnelle. Les sommes en jeu peuvent être suffisamment importantes par rapport au plafond autorisé. Il lui demande si des modifications sont envisagées pour exclure du plafond autorisé et donc soumis à la taxe libératoire, les remboursements de frais avancés accompagnés de justificatifs.

Texte de la réponse
Le régime de l’auto-entrepreneur permet, sous réserve du respect de certaines conditions fixées aux articles L. 133-6-8 du code de la sécurité sociale et 151-0 du code général des impôts, de calculer les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu afférents aux revenus professionnels par application d’un taux, fixé selon la nature de l’activité, au chiffre d’affaires ou aux recettes du mois ou du trimestre considéré. Le chiffre d’affaires à retenir correspond, en principe, pour les activités de nature commerciale, aux créances acquises sur la période d’imposition, mais il est possible, par simplification, de retenir les sommes effectivement perçues sur la période d’imposition. Pour les activités de nature non commerciale, les recettes à retenir correspondent aux sommes effectivement encaissées ou à celles dont le contribuable a eu la libre disposition dans le cadre de son activité. Ce chiffre d’affaires ou ces recettes incluent les éventuels remboursements de frais qui seraient perçus par les entrepreneurs de leurs clients, sauf à ce qu’ils puissent être qualifiés de débours (c’est-à-dire qu’ils soient engagés au nom et pour le compte du client et que l’auto-entrepreneur lui en fasse une reddition de compte exacte, voir en ce sens le paragraphe 37 du Bulletin officiel des impôts 4 G-3-09 du 9 avril 2009), ce qui ne devrait toutefois pas être le cas dans la situation évoquée par l’auteur de la question.
2013-12-05
gregory a dit ...
Pour être plus explicite voila un exemple de comment je procède sur ma facture:

Article 100€
Frais de port, conditionnement, emballage 10€ (montant forfaitaire selon poids)
Debours frais de port -8.08€
Sous-Total: 101.92€ <c'est ce montant que je déclare
Frais de port réel 8.08€
Total: 110€ <montant payé par le client

Mes envois étant fait en Colissimo la preuve de dépôt sert de justificatif du montant des sommes engagés pour le compte du client.
2013-12-05
Anonyme a dit ...
Les frais de port ne sont pas à considérer dans votre CA, ils s'agit de débours. Vous ne vendez pas des affranchissements, ces frais sont engagés au nom et pour le compte du client.
De plus les AE n'étant pas soumises à la notion de TVA, la facturation se fait en " NET " ce qui peut être différent d'un prix HT ou TTC.
2013-12-05
Christine a dit ...
Moi lorsque je vend un article 50 € et que j'ai 8 euros de frais de port et que le client a payé les frais de port exacts (ni plus, ni moins), je déclare 50 € sur mon CA

Cordialement
2013-12-05
Répondre à ce message
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage

©2016 KingEshop